Randonnée "La Devèze"

Publié le par Epicuriens de la randonnee

Randonnée "La Devèze"

Douze courageux pour « La Gardiole » car il faut bien l'avouer, même s'il faisait un magnifique soleil, c'était frisquet et le vent n'arrangeait rien!

Notre GPSman , armé de carte et GPS , bien décidé à nous faire avancer, nous conduit sur un chemin rocailleux afin de gagner les hauteurs! 1er arrêt technique, et début d'effeuillage ( ça grimpe!).

Certains sont emmitouflés (parka, bonnet, capuche, écharpe...de vraies momies!) et d'autres st carrément en bermuda, très subjectif le ressenti du froid !! 1ère citerne qui évoque pour certains le souvenir de « peut-être » tourner en rond! Il est vrai que le massif de la Gardiole est vaste et il est facile de s'y perdre! Mais GPS man veille!

A l'abri du vent, il fait presque chaud mais certains endroits nous obligent à lutter pour avancer tellement le vent est violent!

Nous continuons de grimper et le temps clair nous permet d'apercevoir dans le lointain le « Canigou » enneigé et tout l'étang de Thau avec les parcs à huîtres, Balaruc les bains et ses plages. Ce panorama qui s'offre à nous est vraiment une récompense. Un panorama identique, mais cette fois côté mer, où l'on aperçoit les pyramides de la Grande Motte. MAGNIFIQUE!

Enfin, après une dernière grimpette (légère!!), on débouche sur un endroit dégagé et......., Oh! un sapin de Noël tout décoré, il y a même une petite crêche! Y a-t-il des cadeaux? Et non! Insolite mais plaisant!

Nous décidons de mettre le couvert à cet endroit car ça nous semble abrité. Le repas, toujours très frugal mais convivial , permet de nous reposer, de papoter, d'échanger de petites gourmandises....

Puis, petite sente délicate car pentue et très rocailleuse, passage délicat , mais qui nous permet de rejoindre un chemin serpentant à travers les pins, très agréable. Descente encore et déjà les voitures! Belle dernière balade de 2013 qui nous a permis, encore, de découvrir de magnifiques paysages. Merci à notre GPS man.......

La langue de vipère.....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article