Randonnée Cessenon les Eucalyptus

Publié le par Epicuriens de la randonnee

Randonnée Cessenon les Eucalyptus

Oyez   Oyez 
Gentilshommes et Gentes Dames
Poulaines et chausses bien ajustées, accoutré d’un pourpoint et couvre-chef étincelants et colorés Messire Jean Claude du Manoir de l’Ascone invite sa cour et ses manants à pénétrer dans la futaie des Eucalyptus.
Holà tavernier Jeannot la Marquisette ça puir  !!!!
Offrez vos bras et votre honneur afin de faire passer Dame Chantal du Manoir de  l’Ascone au dessus de ces crottes !!!!!
Lady Denise déesse de la vigne, quelle est cette jolie petite fille qui se cache derrière votre tournure ?
Voici l’exquise jouvencelle Viviane de la Basse Cour Belge
Caracolant sur son destrier  Sieur Didier de la chariotte immaculée s’exclame :
Oh ma reine Francette de la Tour d’Elbaz accordez-moi quelques pas pour ce menuet !
Troubadours Alain le sage, Christian le Picsou,  chantez !   dansez !  jonglez !   
Que l’on même un quadrille s’écria t-elle !!!!!!! 
                                           MIDY
Frère Christian du F’Roques usé en cuir bénissez ces besaces débordantes de victuailles, cochon de lait , lièvres, faisans, douceurs, friandises .
Sœur Anne prêtresse des démunies remplissez ces coupes et gobelets de ce divin nectar du Pré Fontaine.
Citoyens que les ripailles commencent !!!!!!
languie par ce délicieux breuvage, je m’assoupie sur l’herbe au pied d’un arbre, mais quelle est donc cette vision au loin ?
Diantre le loup Gérard le Grenoblois, cette bête sauvage,  une queue très touffue et de grandes griffes qui se précipite sur nos Damoiselles !!!!!!!!
Que nenni, un rai de soleil me pique les yeux et m’éloigne de cet effrayant songe.
Les cloches de la citadelle sonnent à toute volée l’heure des vêpres.
Hâtons-nous !
Quelques piécettes pour m’acquitter de la dîme de la contrée, et je me diligente vers l’hostellerie KORN AMUSE en rêvant d’un chaud brouet et d’une bonne botte de paille.
Okayyyyyyyyyy !!!!!!!!!!!!!

Nicouille la Kornouille 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article