Rando des citernes gardioliques

Publié le par Epicuriens de la randonnee

J’ai fais un rêve merveilleux !
 
Il était une fois, dans une contrée nichée au bord de l’étang de Thau une guillerette troupe de randonneurs.
Bien orchestrée par Blanche-Neige Chantal, elle décida d'initier au chant ces jacasseurs.
Prof: Jean-Claude, Atchoum: Gérard, Joyeux: Bozzo, Timide: Christian, Dormeur : Enrico, Grincheux: Didier, Simplet: on en a de trop !!!!
Un deux trois, allez tous en coeur ! Chantons !
Heigh-ho, heigh-ho
On rentre de rando !
Heigh-ho, heigh-ho
On en a plein le dos !
Heigh-ho, heigh-ho
On va prendre du repos !
Heigh-ho, heigh-ho
Avoir plein de cadeaux !
Heigh-ho, heigh-ho
Des impôts par millions !
Heigh-ho, heigh-ho
Par notre Président Macron !
 
Mais revenons sur terre pour une randonnée très créative des 7 citernes de la Gardiole qui sert de réservoir pour les pompiers en cas d'incendie.
Certains auront mal à la tête ce soir, on a trop réfléchi sur la créativité de ces peintures.
Tous ces peintres se sont inspirés de la nature mais ils ont dû fumer la moquette !!!
Et voilà ça fuse de tous les côtés pour la première citerne, certains voient des ballons, d’autres des fleurs, tortues, têtes de Mickey, préservatif !!!
Nous nous engageons sur un joli chemin dans ce site classé et protégé qui s’étend sur 5000 ha, qui accueille une faune et une flore typiquement méditerranéennes.
Chênes verts, pistachiers, térébinthes et linguistes, myrtes, cistes, romarin, thym titillent nos narines.
Ho la jolie petite manga dans ces déchets et bouillon de culture.
Il vaut mieux ne pas finir comme le personnage de la troisième !
Mais que fais ce sapin de Noel décoré en pleine nature !
Tiens ce passage nous évoque un souvenir!  Qui se rappelle de langue de vipère qui faisait feu de tout bois et courait derrière les pompiers !
La société de consommation vue par Chantal sur la canette de bière avec tous ces vers de terre ou son entrée de boîte de nuit, à vous de choisir ?
Et çà continue sur la suivante, des doigts, des visages, mais qui a dit que c’était l’explosion du préservatif avec ses spermatozoïdes ? 
Notre pause bombance a été vite expédiée, une ruée de moustiques attirés par nos tendres chairs nous a fait carapater.
Un vestige de la mémoire d’Enrico nous a cité cette sage élocution "Vivement cet été qu’on se fasse caresser par le soleil, lécher par les vagues et sucer par les moustiques"
Nous finissons avec cette dernière citerne qui nous rappelle la maternelle avec ses tendres couleurs et dessins et que nous ne sommes que des grands enfants qui avons passé une bonne journée en bonne compagnie .
 
Nicole K.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christian 22/12/2018 17:33

Bellles photos et texte amusant, bonne continuation et bonnes fêtes de fin d'année.