Les collines de Lamour

Publié le par Epicuriens de la randonnee

Hop ! Hop ! Hop ! 

Tabernacle pas le temps de niaiser nous dit GPS Man, la tempête Gabriel arrive, Il va mouiller à boire debout !
Vite on fait chauffer les chars, on est fous comme des balais pour rejoindre nos petits copains qui nous attendent à Montbazin:
Habitat paléolithique, époque moustérienne, à la grotte d'Antonègre, où l'on trouva des pointes de flèche, des grattoirs en silex, typiques de l'époque néandertalienne et des témoins de la faune quaternaire.
L'église Saint-Pierre : chapelle romane construite aux XI ème et XII ème 
Les colonnades du château du seigneur de Lavergne (ancienne école de fille, actuel bureau de poste).
Les fresques romanes de l’église Saint-Pierre.
Pas de frette aujourd’hui c’est le galerneau qui nous réchauffe le nez, on sort les tuques et les mitaines du sac à dos pour protéger nos petites oreilles et nos didi.
Deux baleinières attendent la prochaine marée pour partir à la pêche.
Sans s’exciter le poil des jambes nous commençons par gravir une jolie pente en débitant des balourdises.
Mais que ce passe t-il ?
Chantal et Guy T. sont partis en grand, derrière un bosquet pour se calmer le pompon ! Chantal T. avait cru que l’on faisait la rando des collines de l’Amour !
Rita a la chienne et heureusement que Didier a le coeur à la bonne place sinon elle allait se piquer une fouille sur les cailloux et les pommes de route.
Ah Jean-Claude tu t’es fais piquer le clafoutis pour te sucrer le bec, je ne dénonce pas par qui !
Francette se tire une bûche en équilibre sur le siège de Gérard pour attaquer son sandwich.
Oh Oh  on la couenne dure, on monte, on descend, on monte, on descend pour arriver au joli point de vue sur Montpellier, Sète
Mais qui voilà ? Les Dalton !!
Arrêtez de m’offrir des babioles pour les coller sur le mur, il y a bientôt plus de place.
 
Encore une belle journée en bonne compagnie
 
Nicole K.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article