Le cirque de Navacelle

Publié le par Epicuriens de la randonnee

Tout d’abord il faut que je vous raconte l’anecdote, lors de notre précédente rando à Montady

Après une sympathique marche le long du canal du midi, un bon petit café où jus de fruit à l’office du tourisme de la Domitienne nous rejoignons nos véhicules, direction Mèze.
Quelque 20 minutes plus tard, voici le dialogue dans le fourgon de Guy et Chantal T.
Gérard M : oh je n’ai pas les clés de ma voiture !

Nicole : tu es sûr ? elles ne sont pas dans ton sac à dos ?
Gérard : non, je mets ce pantalon exprès, il a une poche sur le côté à fermeture éclair et elle est ouverte !
Guy : Tu veux qu’on retourne, elles sont peut-être tombées sur le parking ?

Gérard : non, elles ont pu dégringoler n’importe où, pendant la baguenaude
Guy : ou pendant notre pause-déjeuner, devant cet attirant restaurant  « Le Lavoir »
Chantal T : attend j’appelle l’office du tourisme de la Domitienne, elles ont pu chuter là !
Gérard : allô Marie Françoise, tu peux m’apporter le double des clés du carrosse

, j’ai  perdu le passe-partout

Un jeune chevalier servant à la queue-de-cheval arrive sur son destrier avec Marie Françoise pour éradiquer le méfait de Gérard.
Marie Françoise : ah j’ai oublié le double des clés dans la véranda !
C’est à mourir de rire, on ne s’ennuie pas avec les Morand !
Ouf c’était une blague de sa belle

Gérard avance d’un bon pas pour ouvrir sa carriole
Waouh !!!! Surprise elle est ouverte et gentiment sur le siège avant les clés sont là pour le narguer !

La morale de cette histoire c’est qu’il n’y a pas de voleurs à Mèze ! Que des étourdis !

 

Le cirque de Navacelles, merveille écologique et géologique du territoire Causses et Cévennes est inscrit au patrimoine mondial par l’Unesco.

Une halte au belvédère la Baume Auriol s’imposait pour admirer le panorama sur l’un des plus grands canyons d’Europe, profond de 300 m, la Vis a creusé un impressionnant sillon de verdure, dominé en son cœur par une colline. Certains lui ont donné l’appellation de  «  Rocher de la Vierge, «  les Cévenols lui préfèrent le surnom d’ huitre.

Et Bozzo se sentait très bien dans son cirque !

Notre GPS Man nous annonce, on va la faire à l’envers !
Ah bon et pourquoi ?

Parce que sinon après avoir mangé la jolie montée vous en aurez plein les bottes !
Mais c’est l’autoroute, pas possible
Bonjour, Bonjour que de monde nous croisons évidemment, on est à l’envers.
Nous rencontrons de magnifiques petites cabanes des Sérizières le long du sentier parsemés de petites fleurettes.
Ohé les bavasous encore derrière, chapi chapo ne se sont pas vus depuis quelques jours !

La prochaine fois nous aurons Laurel et Hardy mais Enrico craint quand ce sera cul et chemise !!!
Eh Francette et Rita appellent Vincent, venez il y a la baraque à frites !
Où çà disent-elles ?
Par ici, on est au moulin de la Foux, du pur

bonheur, cette vue.

Gérard M nous tend la main pour nous aider à passer ces gros rochers, bien sûr Bozzo ce n’est pas la main qu’il voulait !
Des cordes à nœuds sont attachées d’arbre en arbre pour nous assister dans cette montée, et voilà c’est reparti les blagues avec les nœuds !

Qu’il est joli ce hameau de Navacelles pour finir notre balade.

Il a été mentionné pour la première fois au Xème Siècle, les moines de l’abbaye de Gélonne à Saint Guilhem-le-Désert ont valorisé l’agriculture du site. Aujourd’hui il y a une vingtaine d’habitants à l’année.

Encore une belle journée en bonne compagnie


Nicole K.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article