Randonnée Agde ou randonnée moustiques

Publié le par Epicuriens de la randonnee

Nous voilà tous au départ....pas trop tôt SVP, tels des écoliers après 15 jours de vacances!

Une vraie basse-cour!

« Salut! Ça va? Ouais! Et toi? J'ai fait..., j'ai été..... et blablabla, blablabla! »

Notons trois nouvelles têtes qui découvrent les joies de la marche au sein d'un groupe où, il faut bien l'admettre, n'existe aucune parité : 2 mecs pour 11 nanas!

Cherchez l'erreur!

Le démarrage au port fluvial d'Agde se fait donc dans la bonne humeur et les berges de la sente, le long du Canal du Midi, révèlent des bateaux de tout acabit – en bon ou mauvais état- et tout en marchant on aperçoit de multiples touffes d'iris d'eau, qui égaient de jaune ce décor.

Hélas, nos haltes vont se faire très brêves, car nous ne sommes pas seuls....des hôtes indésirables – j'ai nommé les moustiques- « mordent » cruellement les parties découvertes de notre anatomie......

CLAC! CLAC! Bonne occasion pour filer des claques!

On va s'écarter un peu du canal en empruntant un pont puis un chemin à gauche qui- selon GPS man- doit nous rapprocher de la mer.

Francette essaie bien de distraire les pêcheurs présents...mais ils restent imperturbables....dommage, ils ne savent pas ce qu'ils perdent!

On pourrait penser que l'on va rester sur ce chemin....que nenni! Petit pont et on débouche sur un sentier qui nous amène directement sur la plage et là......!!!!! J.Claude nous fait une démonstration de vacancier découvrant la mer....... »La mer! La mer! »

Viviane n'hésite pas à se déshabiller, enfin....presque, elle enlève UNE chaussure (?) on ne sait jamais ! Desfois que la mer monte!

L'eau génère des besoins « pipi ». Chacun savoure les joies de la plage mais sans seaux ni pelles, difficile de faire des pâtés!

Après avoir attendu miss chaussure, on redémarre sur la plage.

Marcher dans le sable équipés comme un commando du désert vaut le détour! Les quelques rares touristes ont la bonne idée, EUX, de marcher pieds nus!

Bref! On traverse sur le bord du camping de La Tamarissière pour rejoindre la petite route qui doit nous ramener vers Agde en longeant l'Hérault.C'est par là que Viviane nous fait une démonstration de saut de bitte....même qu'elle a failli rester coincée dessus, mais un balayage énergique de la jambe lui a permis de se dégager! Ouf! On a craint pour elle!

« N'insiste pas Mimi, ce sont des jeux dangereux réservés aux GRANDS »

Finalement, pas loin de midi, se pose la question de l'endroit où se poser pour savourer nos trésors....culinaires. Ce sera au bord de la route car Anne en vrai maître horloger refuse de marcher plus longtemps......ELLE A FAIM!!

La faune sauvage nous accompagne, une plus agréable que l'autre (les canards avec leurs bruyants coin coin et les moustiques toujours aussi offensifs!).

On pourrait se croire en Afrique ou Amazonie avec toutes ces bestioles d'autant que des oiseaux exotiques nous charment depuis leur volière (perroquets, perruches, inséparables).

On suit un petit raccourci le long du fleuve où est amarrée la péniche boîte de nuit «  Le Capricorne » - fermée!- mais on va aussi découvrir les coins « caca » (beurk! De vrais petits poucets ont laissé des repères!).

On rejoint le vrai sentier (piste cyclable et pédestre) qui nous ramène sur Agde avec toujours les nombreux canards (ils ont fait des petits), un soleil voilé de plus en plus chaud et lourd...

Cette cathédrale noire est magnifique!

On rentrera par le parc de l'Ile, pour retrouver le port fluvial du départ en passant par l'écluse ronde.

On a perdu personne, notre Mimi a été assez sage, on se donne rendez-vous pour la prochaine rando.

La langue de vipère.....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article