Saint Félix de Monceau..... la bafouille de notre présidente écrivaine de retour au pays

Publié le par Epicuriens de la randonnee

Ah mais pourquoi j’ai loupé cette randonnée : le cirque de Mourèze"
 
A peine arrivés sur le parking, tous les balaises de Mourèze racontent leur exploit !
Enrico : Tu as fait Mourèze tu peux tout faire !
Bon on se calme, on va à Saint Félix-de-Montceau

Dressée au cœur d’un écrin de verdure aux senteurs de pins, de lavandes, de thym et de romarins, surplombant la plaine de Gigean et le bassin de Thau , l’Abbaye Saint Félix-de-Montceau.

Cloître de femmes, elle a d’abord été Bénédictine, et les hommes aiment çà !  puis Cistercienne et à nouveau Bénédictine.

Elle a été fondée avant 1092.

Sa fortune s’est bâtie sur les dots qu’apportaient les novices ( pas tant que cela !! ) lors de leur entrée dans la communauté.
Jouissant d’une excellente réputation auprès du Pape, l’abbaye allait pourtant affaiblir la dévotion des nonnes qui, lors de fêtes invitaient des hommes pour danser et chanter.
 
Mariez-vous les filles
Avec ces bons drilles
Et n’allez pas les filles
Pourrir derrière les grilles
 
Je préfère la mienne!
 
L’hiver y’a pas de soleil qui plombe
Y’a seulement de la neige qui tombe
Sur mes copains et moi
Et malgré le froid qui nous gèle les doigts
Nos coeurs de randonneurs
Restent bien au chaud

Conclusion : 12 nonnes et 13 berceaux  
Oh bravo il y a eu des jumeaux ! Ou une petite polissonne a recommencé ! Peut-être le Saint Esprit ( je blasphème !!!!!! ) 
A côté des ruines on peut visiter les jardins médiévaux reconstitués 
Le massif de la Gardiole offre des panoramas exceptionnels sur la Méditerranée, les étangs et l’arrière-pays où par temps clair on peut admirer le Canigou. 
Pas la pâtée des chiens !
9 déesses et 6 homo-sapiens, partent à l’abordage de cette belle Gardiole.
GPS Man a investi dans du nouveau matériel, heureusement !  On n’a pas pris le bon chemin.
L’hiver est arrivé à grands pas cette année, belle gelée ce matin et les bonnets, mitaines, polaires sont de sortie, mais le soleil vient vite nous régaler avec ces vues sur la grande bleue et l’étang.
Néva est là pour surveiller ses ouailles.
Eh ! Jeannot Ne te caches pas derrière la citerne pour déboutonner ta tendresse!!
Nous voilà bien installés au soleil sur les ruines (pas nous) de cette abbaye pour nous sustenter, et nos belles hôtesses de lard OH pardon de l’air nous propose, gâteau, chocolat, café, thé etc…..
 
Encore une belle journée en bonne compagnie
Nicole k.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article